Demandez un devis !

Quille en fonte
Pourquoi sabler la quille de mon voilier ?

C’est souvent un critère esthétique qui alerte nos clients : ce voile d’oxydation ou ces croûtes de rouille vous gênent. En effet, le détérioration de la fonte est plus rapide en milieu immergée qu’à l’air libre. Il nous est parfois arrivé, en sablant une quille, d’avoir des épaisseurs importantes de chancre qui sautent. Faire le point sur l’état de la quille est important.

Après sablage de la quille en fonte…
Deux solutions, deux budgets…

Première solution:

Le sablage est la seule technique qui vous permettra d’enlever tout ce qui est présent sur la quille: antifouling, époxy, enduit et mastic et bien sûr l’oxydation contenu dans les pores de la fonte. Ne perdez pas votre temps et votre énergie avec le grattoir, la disqueuse ou la ponceuse qui ne vous permettraient pas de désincruster les pores et cavités de la fonte. Cependant, soyons réalistes, une quille est une éponge poreuse, donc forcement humide à l’intérieur et les traces d’oxydation en surface finissent par revenir au bout de quelques temps, mais ce n’est rien de grave. En faisant ce sablage, vous avez assaini la fonte en la débarrassant d’une pellicule, voir d’une épaisseur d’oxydation, l’époxy prend ensuite le relais pour une protection à plus ou moins long terme.

Deuxième solution:

Pour envisager un traitement plus sérieux, il faut aussi adapter le budget. En effet, dans certains cas, durant plusieurs jours après le sablage, la quille peut transpirer de l’humidité et du sel. Il est donc préférable dans ce cas, de laisser prendre l’air la quille quelques mois et la rincer de temps en temps à l’eau claire pour la dessaler et ainsi permettre à l’humidité de s’échapper.

Une fois sèche, un deuxième sablage permet d’enlever toutes traces d’oxydation et permet l’application d’un traitement époxy adapté.

Application des traitements epoxy sur quille, dérive et lest en fonte

Après un bon sablage, la quille est nue, exempte d’antifouling, d’époxy ou d’oxydation. C’est à ce moment la qu’il faut appliquer un traitement epoxy bi composant pour « coller » une seconde peau sur la quille qui la protégera de l’humidité et des attaques électrolytique (pensez à ajouter une anode si besoin). 

Après application de l’epoxy, nous enduisons les imperfections au mastic epoxy en plusieurs passes pour retrouver la planéité de la quille. Une fois poncé, nous appliquons 5 à 6 couches de primaire epoxy (environ 350 µ sec)  avant de passer l’antifouling.

×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?