Demandez un devis !

Vous souhaitez retirer les couches d’antifouling de votre bateau?

Quelles sont les différentes techniques?

– Le douloureux grattoirs avec ses éclats d’antifouling dans les yeux, ses généreuses entailles dans le gelcoat et sa tendinite en prime…

L’interminable ponceuse avec ses changements de disque qui s’encrassent trop vite à répétition et la poussières dans vos yeux et vos poumons en prime…

OU ENFIN, le soulagement de confiez cette tache ingrate à un professionnel du décapage nautique avec un biogommage ( gommage soft)

L’hydrogommage ou l’aerogommage sont utilisés pour les coques sensibles tels que le bois, le gelcoat et le carbone ou dans certains cas pour préserver un enduit ou un primaire.

Ce micro sablage écologique permet d’enlever l’antifouling sans altérer le gelcoat en respectant la planéité de la carène. Vous retrouvez ainsi l’état d’origine de votre carène. Ceci est notre cœur de métier depuis 2007 (En savoir plus en bas de page)!

Pourquoi décaper les couches d’antifouling de votre coque de bateau ?

Cette prestation est nécessaire:

  • pour renouveler ponctuellement un primaire epoxy qui perd dans le temps sa dureté et son étanchéité (risque d’osmose après 8 à 10 ans), donc c’est une solution préventive contre l’osmose.
  • avant application d’antifouling permanent: M300, Coppercoat ou Oceoprotec.
  • pour préparer l’installation d’un revêtement Finsulate.
  • pour appliquer un traitement préventif anti-osmose.
  • pour un traitement curatif de l’osmose (enlèvement du gel par sablage).
  • pour éliminer, décaper les couches d’antifouling accumulées, ce qui favorise la glisse et réduit votre consommation de carburant.
  • à la valorisation de votre bateau et facilite sa revente.
Pourquoi appliquer des couches d’epoxy sur une coque nue?

Après gommage, votre gelcoat est nu. Le primaire époxy permettra l’accroche de l’antifouling sur la coque s’il est appliqué peut de temps après le primaire. Mais les couches d’époxy permettent surtout de créer une barrière étanche pour empêcher l’humidité de s’installer entre la stratification et le gelcoat, limitant ainsi le phénomène d’osmose.

Nous nous sommes rendus compte que sur une coque qui reçoit 2 couches de primaire soit environ 150 µ , nous arrivons à gommer l’antifouling sans altérer l’epoxy jusqu’à la 5 à 6 ème année après traitement. Passé ce délais, l’epoxy perd ses propriétés de dureté et donc d’étanchéité. En effet, à partir de la 7 ème année,  ( variable selon les marques des produits et les épaisseurs appliquées), il n’est plus possible de dissocier les couches d’antifouling de celle de l’epoxy et les deux (epoxy et antifouling) sont décapés en même temps.

D’où l’intérêt de renouveler le traitement tous les 7 à 9 ans pour éviter que l’humidité ne traverse la barrière de l’epoxy et du gelcoat, générant ainsi une accélération du phénomène d’osmose.

Précision importante à savoir: sur la majorité des bateaux livrés neufs, il n’y a qu’une seule couche d’epoxy donc une protection très très limité dans le temps vu que la véritable protection se fait dans l’épaisseur du traitement.

A propos de biogom :

Notre société s’est spécialisée dès 2007 dans le nautisme. Aujourd’hui , fort de ces deux camions équipés, c’est un plus de 1000 bateaux, voiliers, vedettes, yachts, catamarans qui ont été décapés. Cette expérience nous permet de vous assurer un savoir faire unique sur la côte Méditerranéenne. De plus, l’hydrogommeuse que nous utilisons n’est pas une sableuse traditionnelle à laquelle est ajoutée une brumisation en bout de tuyau, c’est une machine dont la cuve se pressurise à l’eau et permet une projection 100 % humide. Chaque grain d’abrasif est enrobé d’eau, ce qui atténue l’impact pour les matériaux sensibles tels que le gelcoat, les enduits ou primaires, le carbone ou encore le bois.

×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?